Menu de section

Module 18: Médias sociaux

Dans ce module, les membres des conseils scolaires vont examiner :
  • Un aperçu de plateformes de médias sociaux populaires comme Twitter, Facebook et Instagram, ainsi que de la façon de les utiliser
  • Les possibilités et les risques associés au fait de participer aux médias sociaux à titre personnel et professionnel
  • La façon de concevoir une stratégie fructueuse concernant les médias sociaux
  • Des lignes directrices professionnelles pour des communications efficaces sur les médias sociaux

Introduction

Les médias sociaux sont là pour rester. Grâce à eux, nous avons maintenant la possibilité d’entrer en contact avec d’autres personnes par des moyens rapides et efficaces qui n’existent que depuis quelques années. Partout au Canada, les conseillères et conseillers scolaires font appel aux médias sociaux pour entrer en contact plus efficacement avec les partenaires et les intervenants des conseils scolaires. Des plateformes de médias sociaux comme YouTube, Pinterest et Vine sont des outils puissants qu’ils peuvent utiliser pour mobiliser leurs collègues, le personnel des conseils scolaires, les parents, les médias et la communauté.

Les conseillères et conseillers scolaires qui sont très présents sur les médias sociaux peuvent acquérir ainsi la réputation d’être des leaders éclairés de la communauté et des représentants élus qui tiennent à avoir des communications bidirectionnelles et un dialogue ouvert avec leur électorat.

Si vous faites partie du grand nombre de conseillères et de conseillers scolaires qui ont déjà pénétré dans le monde des médias sociaux, ce module pourra vous aider à revoir et à améliorer votre stratégie en la matière. Si vous ne vous sentez pas vraiment à l’aise avec les médias sociaux, ce module vous fournira des renseignements de base à leur sujet ainsi que des outils et des stratégies qui vous permettront de les utiliser avec confiance et de manière fructueuse.

INITIATION AUX MÉDIAS SOCIAUX

Il existe d’innombrables plateformes de médias sociaux sur Internet. Dans la vidéo qui accompagne ce module, nous vous présentons quelques-unes des plateformes les plus efficaces auxquelles vous pouvez recourir : Twitter, Facebook, Instagram, Pinterest, LinkedIn, YouTube et Vine. Prenez le temps de regarder cette vidéo si vous voulez avoir un bref aperçu des plateformes dont il sera question dans ce module. Si vous connaissez déjà ces plateformes, vous pouvez passer à la prochaine section du module.

POSSIBILITÉS ET RISQUES POUR LES REPRÉSENTANTS ÉLUS

Les médias sociaux ont changé la façon dont on communique dans la société moderne. Les membres de la communauté, les contribuables et les citoyennes et citoyens ont maintenant une voie de communication directe avec le gouvernement. Dans certains cas, à cause de Twitter, de Facebook et d’autres applications, les représentants élus sont exposés à l’examen du public plus qu’ils ne l’ont jamais été. Toutefois, les conseillères et conseillers scolaires peuvent aussi utiliser les médias sociaux afin de créer des possibilités inégalées de contacts individuels avec les principaux intervenants dans leurs communautés.

Dans les écoles

Les médias sociaux servent aux communications scolaires. Un grand nombre d’écoles, de conseils de parents et d’enseignantes et enseignants font appel à Twitter et à Facebook pour communiquer et collaborer avec les élèves et les parents sur toutes sortes de sujets, depuis les collectes de fonds jusqu’aux devoirs, en passant par les parties de basketball.

Les médias sociaux offrent au personnel enseignant et aux administrateurs scolaires un moyen rapide, facile et peu coûteux de faire parvenir des nouvelles de l’école directement aux parents et aux élèves. Twitter, Facebook, YouTube et d’autres applications ne devraient pas être les seuls moyens dont une école se sert pour communiquer avec sa communauté, mais ils peuvent certainement se révéler des tactiques efficaces, selon le public visé.

Les enseignantes et enseignants utilisent les médias sociaux pour communiquer les devoirs, pour fournir des liens donnant accès à de la documentation, pour transmettre d’importants renseignements sur les tests, les travaux à remettre et diverses activités, et pour motiver les élèves en enrichissant le curriculum. Le journal Twitter d’un conseiller scolaire et le compte Twitter d’une classe peuvent permettre aux parents de voir ce qui se passe au conseil scolaire et dans la vie de leur enfant à l’école, et contribuer ainsi à créer une culture de collaboration fondée sur le dialogue et le partage.

Pour les conseillères et conseillers scolaires

Aimeriez-vous partager des photos*, des vidéos, des nouvelles des écoles et des liens à des renseignements pouvant intéresser les résidents de votre circonscrip-tion scolaire? Des médias sociaux comme Instagram, YouTube et Pinterest peuvent être l’endroit idéal pour faire tout cela et bien d’autres choses. Qu’est-ce que les médias sociaux peuvent vous offrir de plus?

  • Un moyen de donner aux parents et à vos électeurs des nouvelles des écoles et du conseil scolaire, en employant les mêmes outils que ces derniers utilisent déjà.

  • De nouveaux amis et de nouvelles relations, car vous entrerez en contact avec des gens formidables qui partagent vos intérêts.

  • Un moyen de gagner la confiance d’abonnés et d’influenceurs importants et de nouer avec eux un dialogue bidirectionnel (même si vous ne les avez pas encore rencontrés en personne).

  • D’excellentes occasions d’écouter tout ce qui se dit et de discuter de n’importe quel sujet imaginable.

  • Un accès direct aux journalistes et aux salles de rédaction, pour obtenir une couverture médiatique potentiellement positive. La plupart des journalistes utilisent les médias sociaux comme source de nouvelles et d’articles de fond, pour faire le point de minute en minute sur des événements (grâce à l’envoi de messages en temps réel sur Twitter) et pour diffuser des nouvelles de dernière heure et faire le suivi des actualités.

  • La possibilité de vous tenir au courant des plus récentes tendances en éducation dans les écoles de votre circonscription, dans votre conseil et dans d’autres conseils scolaires.

  • Un débouché pour partager des contenus uniques en leur genre que vous ne pourriez publier nulle part ailleurs.

  • La chance de vous positionner comme un leader d’opinion dans votre communauté.

  • La possibilité de devenir une source d’information incontournable durant les activités du conseil scolaire.

  • Une démocratie renforcée, car les membres de la communauté peuvent facilement communiquer avec vous et recevoir l’information que vous leur transmettez.

  • Si votre budget est serré, les médias sociaux sont généralement gratuits; vous n’avez qu’à y investir du temps.

  • N’oubliez pas les politiques de votre conseil sur la protection de la vie privée des élèves et sur le consentement nécessaire pour publier des photos.

Médias sociaux : des exemples à suivre

La réaction de l’Ottawa-Carleton District School Board (OCDSB) et de l’Ottawa Catholic School Board (OCSB) à la crise sur la colline du Parlement. Les deux conseils scolaires de langue anglaise d’Ottawa ont réagi rapidement et efficacement aux attaques de Michael Zehaf-Bibeau au Monument commémoratif de guerre et sur la colline du Parlement, en utilisant Facebook, Twitter et des courriels pour informer les parents de l’évolution de la situation. L’OCDSB a envoyé plus de trois douzaines de messages sur Facebook et Twitter pendant la journée pour informer les parents que les écoles étaient en mode d’abri sur place. Pour sa part, l’OCSB a répondu à toutes les questions posées sur sa page Facebook et a utilisé Twitter pour communiquer des renseignements aux parents et aux médias concernant la sécurité. Les mesures prises par les deux conseils scolaires ont contribué à réduire le nombre d’appels téléphoniques aux écoles et à apaiser les inquiétudes de nombreux parents qui se trouvaient eux-mêmes en « confinement barricadé » (lockdown) sur leurs lieux de travail, où les médias sociaux étaient le seul moyen de communication à leur disposition. D’après l’animateur radio Ian Mendes qui couvre les sports à Ottawa, cette expérience « a rassuré les parents en leur montrant que les conseils scolaires avaient mis en place un système clair et bien conçu pour communiquer avec les parents pendant une crise ». (Source : http://www.todaysparent.com/blogs/the-good-sport/ottawa-school-board-handled-shooting/)

La vidéo Stand Up for Mental Health du Peel District School Board (PDSB). Dans le cadre de la campagne du PDSB visant à promouvoir la santé mentale chez les élèves, une vidéo inspirante a été créée et publiée sur YouTube (http://ow.ly/HDkD1). L’objectif poursuivi était d’encourager le personnel, les élèves et les membres de la communauté à exercer le rôle d’influenceurs en vue d’assurer le bien-être des élèves. Le lien menant à la vidéo sur YouTube a ensuite été diffusé sur Twitter, Facebook et le site Web du conseil, et la vidéo a été visionnée plus de 20 000 fois.

L’envoi de messages en temps réel sur Twitter pour promouvoir une activité du Halton Catholic District School Board (HCDSB). En 2014, dans le cadre de la Semaine de l’éducation catholique, l’activité Walk with Jesus a donné l’occasion aux élèves et au personnel de 54 écoles de montrer leur esprit communautaire et leur sens de la justice sociale et de la solidarité en marchant du parc Bronte d’Oakville jusqu’à l’école secondaire catholique Corpus Christi. Un mot-clic (#HCWWJ) a été créé pour permettre aux élèves, aux membres du personnel, aux participantes et participants et à toute la communauté du HCDSB de répandre la bonne nouvelle et d’encourager les personnes qui ne pouvaient participer à la marche à se joindre à la conversation. Cet envoi de messages en temps réel a permis de rejoindre un total de 5 741 utilisateurs de Twitter au moyen du mot-clic #HCWWJ. Les faits saillants de l’activité ont été communiqués en temps réel sur Twitter et Facebook, et un bilan de la journée a été offert dans une vidéo publiée sur YouTube (http://bit.ly/1MUcLBP). En 2015, des élèves et des membres du personnel qui s’étaient joints à la conversation à l’école ont partagé ce qu’avait représenté pour eux leur participation à la marche et ont pu suivre pendant la journée un mur interactif de messages #HCWWJ au moyen de Tweetbeam (www.tweetbeam.com).

Le partage de réalisations au moyen de Twitter. Les conseils scolaires catholiques de langue française utilisent fréquemment Twitter pour souligner les réalisations d’élèves. Les conseils envoient des messages sur Twitter et y joignent d’attrayantes photos d’élèves sur toutes sortes de sujets, depuis la journée Unis pour l’action jusqu’à des programmes innovateurs de maternelle et de jardin d’enfants à temps plein, en passant par des concours de métiers spécialisés, des célébrations artistiques du patrimoine franco-ontarien et des activités de sensibilisation aux cultures autoch-tones. Twitter offre un moyen efficace de mettre en évidence la diversité et la créativité des élèves.

La stratégie des médias sociaux du président des États-Unis Barack Obama. Tout examen de l’utilisation des médias sociaux par des représentants élus dans le cadre de leur stratégie de communications doit faire mention de Barack Obama. Les médias sociaux sont entrés pour une large part dans la réussite de ses campagnes de 2008 et 2012, car ils ont permis de mobiliser le vaste appui populaire nécessaire pour remporter l’élection à la présidence. Par ailleurs, des messages comme https://twitter.com/WhiteHouse/status/367301180910624768 continuent de montrer le côté plus léger de la présidence et sont souvent retransmis des dizaines de milliers de fois. Consultez les Ressources et lectures suggérées de ce module pour obtenir la référence d’un document donnant un aperçu de l’utilisation des médias sociaux par le président Obama.

La couverture en temps réel sur Twitter d’une audience de la Commission des relations de travail de l’Ontario (CRTO). En janvier 2013, le président de l’Ontario Public School Boards’ Association Michael Barrett (@mbarrett1959), avec le concours de Lisa Mastrobuono de la Fédération des enseignantes et des enseignants de l’élémentaire de l’Ontario (@etfocb) et de Shawn Jeffords du journal Toronto Sun (@Shawn_Jeffords), a couvert en temps réel sur Twitter une audience de la CRTO visant à déterminer si une journée de protestation prévue était légale. M. Barrett s’est alors acquis des douzaines d’abonnés en envoyant continuellement des messages pendant les 13 heures de l’audience, qui s’est terminée aux petites heures du matin le 11 janvier 2013. Il a ainsi renforcé sa réputation de commentateur fiable des questions liées à l’éducation.

Le tableau Pinterest de la bibliothèque du Toronto District School Board (TDSB). Le tableau Pinterest de la bibliothèque du TDSB (http://www.pinterest.com/tdsblibrary/) est à la disposition de plus de 600 ensei-gnantes et enseignants bibliothécaires, leur servant de centre de ressources communes où ils peuvent présenter et suggérer des livres, des médias, des bases de données et des liens au Web 2.0 à l’intention des élèves et des parents du conseil scolaire. Comportant des centaines de liens, ce tableau recommande des livres sur des sujets variés et pour différents niveaux d’apprentissage, de la maternelle à la 12e année.

Les risques pour les représentants élus

Les médias sociaux peuvent offrir de nombreuses possibilités, mais ils comportent également des risques. Il est important que ces risques ne vous dissuadent pas de les utiliser, car ils peuvent être réduits grâce à une bonne planification et à un peu de discipline. Voici quelques bons conseils à l’intention des nouveaux utilisateurs des médias sociaux :

  • Méfiez-vous des trolls. Certains utilisateurs des médias sociaux ne cherchent qu’à semer la discorde. Apprenez à les reconnaître au premier coup d’œil, et ne leur répondez pas : « tournez-leur le dos ».
  • Les journalistes sont à l’affût. Vous pouvez parfois avoir l’impression que vous parlez dans le vide, mais il y a toujours des journalistes et des blogueurs à la recherche de sujets, en ligne et hors ligne. Faire une déclaration controversée sur Facebook, Twitter ou d’autres plateformes ne diffère en rien de la publier sur votre site Web ou dans un bulletin à l’intention de vos électeurs. Ne publiez rien que vous ne diriez pas à voix haute dans une salle pleine de gens.
  • Fournissez de l’information, mais n’imposez pas vos opinions à autrui. Faites bon accueil à divers points de vue, et efforcez-vous de trouver un terrain d’entente. Pour être constructifs, les médias sociaux doivent être démocratiques.
  • Prenez conscience des obstacles à la communication, comme les compétences linguistiques ou culturelles nécessaires ou les besoins liés à l’accessibilité de vos communautés en ligne.
  • Ne craignez pas de perdre la maîtrise de votre message. Envisagez les choses sous cet angle : il se peut qu’on parle déjà de vous dans votre communauté; pourquoi ne voudriez-vous pas savoir ce que les gens ont à dire, afin de planifier votre stratégie de communications en conséquence?
  • Que devriez-vous faire si un autre utilisateur des médias sociaux vous harcèle? La plupart des applications offrent la possibilité de bloquer certains comptes et de présenter des plaintes à leur sujet. Ainsi, sur Twitter, vous pouvez empêcher un utilisateur de voir vos messages en cliquant sur son nom d’utilisateur et en consultant son profil. Vous pouvez également dénoncer les utilisateurs qui ont des comportements abusifs ou envoient des pourriels. La cyberintimidation peut viser des personnes de tous les groupes d’âge et de tous les milieux : si un utilisateur pousse un peu trop loin ses communications avec vous et que vous sentez qu’il vous maltraite ou vous intimide, songez à communiquer avec votre service de police local. D’après la Gendarmerie royale du Canada, « il est important de signaler ces infractions à la police ou à CYBERAIDE.ca. Selon l’information fournie, les policiers détermineront si une enquête est nécessaire et si des accusations pourraient être portées. » (Source : http://www.rcmp-grc.gc.ca/cycp-cpcj/bull-inti/index-fra.htm)
Médias sociaux : des pièges à éviter

Un mot-clic contre-productif pour le Service de police de la ville de New York (NYPD). En avril 2014, le compte Twitter du NYPD a demandé à ses abonnés de lui envoyer des photos d’eux-mêmes avec des agents de police, au moyen du mot-clic #myNYPD. Cette initiative n’a pas eu les effets escomptés, car le compte a été inondé d’une foule de photos de policiers qui semblaient faire usage d’une force excessive, ce qui a produit une image négative de la présence policière. Donc, si vous songez à lancer une campagne sur les médias sociaux, commencez par analyser les enjeux et le contexte afin de comprendre comment le public va réagir à vos messages. Sinon, vous pourriez obtenir des résultats comme ceux-ci : http://www.theverge.com/2014/4/22/5641266/nypd-twitter-photo-contest-backfires.

Le site Web culinaire Epicurious cherche à tirer profit de l’attentat du marathon de Boston. Au lendemain de l’attentat survenu en avril 2013, Epicurious a pensé que ce serait une bonne idée d’envoyer sur Twitter des messages comme celui-ci : « Gens de Boston, nous pensons à vous. Voici un bol d’énergie qui peut tous nous aider à bien commencer la journée. » Ces messages étaient accompagnés de liens menant au site Web de l’entreprise. Plus tard pendant la journée, @epicurious s’est excusé pour le manque de tact de ses messages, non sans que sa marque en ait souffert et qu’il en ait tiré une leçon : il ne faut pas essayer de faire d’une tragédie un exercice de relations publiques à des fins mercantiles. (Source : http://www.mediabistro.com/prnewser/pr-fail-food-website-exploits-boston-tragedy_b63010)

Le maire de Montréal Denis Coderre est pris à partie par le Canadien. L’ancien député libéral Denis Coderre a été élu maire de Montréal en novembre 2013, et il s’est aussitôt engagé dans une guerre de mots avec les membres du bien-aimé club de hockey les Canadiens. Au cours d’un match le 10 novembre 2013, il a envoyé le message suivant sur Twitter : « Allo? Un billet simple pour Hamilton pour David Desharnais svp… » Venant d’un amateur de hockey ordinaire, ce commentaire réclamant le renvoi d’un joueur dans les ligues mineures n’aurait guère eu d’impact. Toutefois, parce que M. Coderre est un représentant élu, les joueurs et les entraîneurs ont dénoncé son commentaire « inapproprié » dans les jours qui ont suivi. Quel enseignement faut-il tirer de cet incident? Comme vous êtes conseillères et conseillers scolaires, vos mots ont du poids et rejaillissent sur votre conseil scolaire. Les médias sociaux étant publics, vous devez toujours choisir avec soin ce que vous publiez. (Source : http://www.lapresse.ca/sports/hockey/201311/11/01–4709494-denis-coderre-se-fait-rabrouer-par-le-canadien.php)

CRÉEZ VOTRE PROPRE STRATÉGIE DES MÉDIAS SOCIAUX

Pour tirer le maximum de votre présence dans les médias sociaux, vous devriez d’abord vous doter d’une stratégie individualisée. Si vous avez vos propres objectifs, un plan stratégique et une présence personnalisée dans les médias sociaux, vos communications auront plus d’impact et vous pourrez avancer votre travail et mobiliser du soutien pour vos idées sur les grands enjeux touchant les élèves, les conseils scolaires et les communautés.

1. Définissez vos objectifs

Avant de vous lancer dans les médias sociaux, vous devriez établir une liste de vos objectifs, qui pourrait inclure les éléments suivants :

  • Améliorer votre image publique – Vous voulez peut-être faire valoir qui vous êtes, le travail que vous accomplissez, les gens que vous représentez et les idées qui vous tiennent à cœur. Si vous n’êtes pas très en vue, les médias sociaux vous offrent la possibilité de bâtir votre image publique. Assurez-vous de surveiller les mentions de vous-même et de votre circonscription sur les diverses plateformes de médias sociaux. Engagez le dialogue avec les auteurs de critiques raisonnables et les principaux influenceurs afin de régler d’éventuels problèmes ou de rétablir des faits rapportés inexactement.
  • Faire preuve de transparence et de responsabilité envers l’électorat de votre circonscription – Prévoyez d’assurer une couverture en temps réel des activités du conseil scolaire à l’intention des personnes qui ne peuvent y participer. Avec les médias sociaux, vous pouvez offrir à vos électeurs une méthode facile pour qu’ils vous transmettent des commentaires et qu’ils interagissent avec vous.
  • Établir des relations – Prévoyez d’élargir la portée de vos messages stratégiques en entrant en relation avec des utilisateurs des médias sociaux, dont les intervenants de votre conseil scolaire, d’autres conseillères et conseillers scolaires, des journalistes, des blogueurs et le milieu de l’éducation en général.
  • Vous affirmer en tant que leader crédible dans le domaine de l’éducation – Déterminez quels sont vos domaines de compétence et comment vous pouvez venir en aide à des gens grâce à vos connaissances. Qu’avez-vous à partager? Comment pouvez-vous faire valoir vos opinions et contribuer aux conversations en ligne?
  • Atteindre des objectifs concernant particulièrement votre conseil scolaire – Déterminez ce que vous voulez obtenir grâce à vos communications pendant une période donnée, en mettant l’accent sur une ou deux priorités. Par exemple, souhaitez-vous mobiliser les appuis pour une idée, ou connaître l’avis du public sur un problème?

2. Ciblez votre public

Déterminez les groupes, les organisations ou les personnes avec qui vous voulez communiquer afin d’atteindre vos objectifs. Suivez des personnes et des groupes qui vous inspirent, que vous admirez ou qui ont des choses à vous apprendre. N’oubliez jamais que votre nom sera associé aux gens et aux groupes que vous suivrez (sauf si vous choisissez de garder l’anonymat), car ils ont tout autant d’importance que les gens et les groupes qui vous suivent. Voici quelques suggestions d’auditoires en ligne avec lesquels vous voudrez entrer en contact :

  • Enseignantes, enseignants et directions d’école
  • Écoles (individuellement)
  • Conseils scolaires
  • Syndicats et représentants du secteur de l’éducation
  • Autres membres de conseils scolaires et élèves conseillères et conseillers
  • Compte officiel du ministère de l’Éducation et comptes du personnel politique
  • Élèves
  • Parents
  • Groupes communautaires
  • Institut d’études pédagogiques de l’Ontario (OISE) et chercheurs en éducation
  • Médias accrédités et blogueurs

3. Décidez ce que vous allez communiquer

Souvent, la chose la plus difficile à faire avec un compte de médias sociaux est d’offrir du contenu de qualité. Pourtant, il se peut fort bien que vous ayez déjà accès dans votre vie quotidienne à une abondance de matériel informatif et intéressant que vous pourriez présenter au moyen de liens dans vos messages, dont des communiqués, des lettres et des déclarations officielles du conseil, des renseignements sur de nouvelles campagnes ou initiatives du conseil, ou de superbes vidéos que vous avez dénichées. Vous pouvez également partager du contenu provenant de vos abonnés, ou envoyer des messages en temps réel pendant des activités. Voici quelques conseils utiles pour décider ce que vous voulez diffuser en ligne :

  • Diffusez des renseignements pertinents – nouvelles venues d’ailleurs ou informations sur des recherches, des événements ou des prix – afin de vous positionner en tant que source fiable de renseignements triés sur le volet et de haute qualité. Vous pourrez ainsi vous faire connaître comme étant un leader éclairé dans votre communauté.
  • Passez à l’action, et ne vous contentez pas d’observer. Commentez un sujet populaire sur Twitter ou posez une question aux internautes. Partagez des informations qui permettront d’amorcer des échanges riches et mobilisateurs.
  • Déterminez les messages clés que vous voulez faire passer. Avant de publier un message sur Twitter ou une autre plateforme, assurez-vous qu’il est conforme à vos messages clés et à votre rôle de membre élu d’un conseil scolaire.
  • Pour que vos contenus soient intéressants, assurez-vous qu’ils possèdent les caractéristiques suivantes en respectant les principes énoncés ci-dessous :
    • Variés – Utilisez des contenus de divers types – images, textes, éléments audio et vidéo – et de diverses sources pour nourrir l’intérêt de vos abonnés.
    • Vivants – Ne vous contentez pas de reproduire des titres de communiqués. Vos messages devraient avoir le ton de la conversation.
    • Actuels – Vous devriez traiter de questions d’un intérêt immédiat, ou encore d’activités ou d’occasions à venir.
    • Crédibles – À l’occasion, vous pouvez attirer l’attention en faisant de l’humour, mais vos messages devraient toujours se rattacher d’une manière justifiable à vos priorités et vos objectifs. Dans la mesure du possible, vous devriez inclure des liens à du contenu connexe ou lancer un appel à l’action.
    • Inclusifs – Comme les médias sociaux ont une culture de partage des connaissances, vous devriez souvent saisir l’occasion d’inclure des liens à du contenu pertinent provenant de sources variées, autres que votre propre site Web ou celui de votre conseil scolaire

4. Faites la promotion de votre présence sur les médias sociaux

Une fois que vous aurez décidé quels sont vos objectifs, qui vous voulez mobiliser, comment vous comptez le faire et ce que vous allez diffuser, le dernier élément de votre planification concernant les médias sociaux devrait être la promotion. Vos électrices et vos électeurs doivent savoir que vous avez maintenant une présence sur Twitter, Facebook, YouTube ou Pinterest. Voici quelques moyens d’accroître votre auditoire :

  • Affichez le lien à votre compte, bien en vue, sur votre site Web, votre page Facebook ou votre blogue personnels.
  • Demandez à vos amis, vos collègues de travail et d’autres personnes dignes de confiance de faire la promotion proactive de votre compte sur leurs propres comptes de médias sociaux.
  • Ajoutez le lien à votre compte dans la signature de vos courriels.
  • Ajoutez ce lien dans l’ensemble des bulletins d’information, des déclarations et des communiqués que vous envoyez aux membres de votre communauté et aux médias.
  • Communiquez par téléphone ou par courriel avec les principaux intervenants de votre circonscription pour les informer de votre présence dans les médias sociaux.
  • Créez un calendrier de communications et engagez-vous à publier des messages à intervalles réguliers.
  • Prévoyez de publier des messages au moins de deux à quatre fois par semaine sur toutes les plateformes. De nombreuses personnes publient un message chaque jour; c’est une excellente stratégie pour maintenir votre présence et votre visibilité.
  • Des outils gratuits comme Hootsuite affichent le contenu de diverses plateformes sur un seul écran, ce qui simplifie les tâches de vérification et de publication.

5. Évaluez votre réussite

Comme pour toute autre stratégie, l’évaluation et le suivi sont essentiels pour déterminer l’impact de vos efforts. Pour mesurer l’efficacité de vos initiatives concernant les médias sociaux, tenez compte des éléments suivants :

  • Nombre d’abonnés, d’amis, de J’aime, d’épingles, de visionnements, etc.
  • Pertinence de vos abonnés ou de vos amis pour votre travail
  • Nombre de clics à partir de vos comptes de médias sociaux pour accéder à votre site Web
  • Commentaires de vos abonnés et de vos amis
  • Nombre de contenus retransmis ou partagés
  • Nombre et qualité des communications bidirectionnelles

Des outils de gestion fournis par des tiers – comme Hootsuite et Crowdbooster – peuvent être utiles, car ils effectuent automatiquement le suivi des clics vers votre site Web et de vos contenus qui sont retransmis et partagés.

Il est important que vous examiniez périodiquement votre plan et que vous évaluiez l’efficacité de vos stratégies. Demandez à vos collègues du conseil et à des membres de la communauté s’ils considèrent que votre partage d’information est adéquat, et utilisez leurs commentaires pour renforcer votre plan. De plus, prenez soin de donner suite à certains des commentaires que vous recevez. Établissez une liste de suggestions valables et mettez-les en œuvre. Si vous croyez que votre présence en ligne a besoin d’être améliorée, examinez les approches qui se révèlent fructueuses pour d’autres personnes ou d’autres groupes.

Enfin, ne vous en faites pas si votre auditoire n’augmente pas aussi rapidement que vous le voudriez. En effet, il faut du temps pour se bâtir un public dans les médias sociaux, car il s’agit d’un processus organique qui repose sur la confiance des personnes œuvrant dans votre domaine. Rappelez-vous que ce qui compte, c’est la qualité de vos abonnés et non leur nombre. Il peut être beaucoup plus efficace d’avoir 25 abonnés locaux qui lisent vos messages chaque jour que d’avoir 2 000 abonnés dispersés dans le monde entier, si vous ne rencontrez jamais la majorité d’entre eux ou que vous n’avez aucun contact professionnel avec eux.

LIGNES DIRECTRICES POUR DES COMMUNICATIONS EFFICACES (ET APPROPRIÉES) SUR LES MÉDIAS SOCIAUX

Pour faire en sorte que vos communications sur les médias sociaux sont efficaces, appropriées et de calibre professionnel, veuillez tenir compte des suggestions générales qui suivent :

  • Si vous affichez un contenu se rapportant à votre travail dans un blogue personnel ou votre compte personnel d’un média social, prenez soin d’indiquer que ce contenu représente votre opinion personnelle, et pas nécessairement celle de votre conseil scolaire. Nous vous recommandons d’utiliser un avis comme celui-ci : « Les opinions exprimées sur ce site n’engagent que moi et ne représentent pas nécessairement les priorités, les stratégies ou les opinions du nom du conseil scolaire. » Toutefois, un avis standard ne saurait vous dégager de la responsabilité particulière qui vous incombe lorsque vous tenez un blogue, que vous envoyez des messages ou que vous publiez quoi que ce soit sur le site d’un média social.
  • Dans le monde numérique, les frontières entre ce qui est public et ce qui est privé et entre ce qui est personnel et ce qui est professionnel sont floues. Si vous vous identifiez en ligne comme étant membre d’un conseil scolaire, vous entrerez en contact avec des collègues, des intervenants ainsi que tout le milieu de l’éducation publique de langue française. Respectez votre auditoire. Abstenez-vous de proférer des injures à caractère ethnique, des propos discriminatoires, des insultes personnelles ou des obscénités, et évitez tout comportement du même genre qui serait inapproprié ou inacceptable dans votre conseil scolaire ou votre milieu de travail.
  • Tenez toujours compte du code de conduite de votre conseil pour déterminer s’il convient de divulguer des renseignements, particulièrement dans les médias sociaux. (Source : http://www.asba.ab.ca/wp-content/uploads/2014/07/nt_social_media_legal.pdf)
  • Ne fournissez pas de renseignements privés, confidentiels ou exclusifs et ne discutez jamais en public de sujets ou de plans sensibles.
  • Pour renvoyer à des sources externes, nous vous recommandons d’utiliser des hyperliens dans la mesure du possible, en vous assurant que le contenu des sites en question est approprié. Prenez soin d’éviter le plagiat et d’indiquer vos sources. Respectez toujours les lois sur le droit d’auteur et l’utilisation équitable des œuvres.
  • Faites preuve de prudence lorsque vous établissez votre profil ou votre biographie, que vous choisissez un avatar, etc.
  • Lorsque vous téléchargez des images numériques ou des avatars qui vous représentent, prenez soin de choisir des images appropriées, qui ne sont pas protégées par le droit d’auteur. N’utilisez le logo de votre conseil scolaire que si vous avez l’autorisation de le faire.
  • N’oubliez pas que d’autres personnes peuvent visiter les sites dont vous fournissez les liens.
  • Portez attention aux mots que vous utilisez pour étiqueter ou décrire les hyperliens.
  • Dans la mesure du possible, essayez d’utiliser des liens menant directement à une page ou à une ressource, car vous n’avez aucun contrôle sur ce qui pourrait apparaître sur les pages d’accueil dans l’avenir.

Conclusion

Les médias sociaux vous offrent des possibilités sans précédent pour établir un contact direct avec les communautés que vous servez. Une utilisation efficace des médias sociaux peut vous aider à vous faire connaître et contribuer à l’avancement du travail de votre conseil. Nous espérons que ce module vous aura fourni les outils nécessaires pour que vous pénétriez avec confiance dans le monde des médias sociaux.

Pour obtenir d’autres ressources, y compris un lexique de termes populaires dans les médias sociaux, veuillez consulter la page des ressources du module 18.